A.C.A.S.P.
 Association des Cinéastes Amateurs de Saint Paul  
Des passionnés de cinéma, créateurs de  films depuis le scénario jusqu'à la réalisation
Albert BOUCHOUCHA
   Depuis tout jeune, j'étais attiré, je dirais même fasciné par le cinéma. C'est vers l'âge de 18 ans que mon père acheta une caméra 8mm d'occasion, qui bien sûr avait un objectif de mauvaise qualité et une cellule incontrôlable !... Pas grave... J'ai commencé comme cela et dès que possible, vers 26 ans je me suis acheté une camera super 8 Canon 614 qui avait pas mal de fonctionnalités pour l'époque, avec plusieurs vitesses de prise de vue et même un ralenti !  

    Et là, ça été le déclic. Prises de vues puis montage avec la visionneuse et la colleuse. J'avais un projecteur qui avait un petit micro et vu qu'on pouvait acheter des cassettes de film avec une bande magnétique, je pouvais même faire du son... C'était quand même peu ergonomique, compliqué pour un résultat moyen. Mais c'était chouette. 

    La révolution était en marche. J'ai eu un caméscope VHS-C de marque JVC, qui était très lourde à porter, puis un caméscope S-VHS où la qualité était meilleure. On me l'a volée en Italie ! Alors Sony avait sorti les premiers caméscopes numériques de poing : l’ère numérique était arrivée avec le DV. J'en ai eu plusieurs avant de passer à la HD. 

    J'ai quand même attendu pas mal de temps pour véritablement monter des courts métrages jusqu'au moment ou Adobe a sorti son logiciel Première. J'ai démarré avec la version 3.1. 

    Et pour finir mon parcours, je tenais à faire des films courts, reportage ou fiction. Je me suis alors inscrit dans un club, les AVM (Ateliers Audiovisuels Vaucresson Marnes La Coquette), puis maintenant à l'ACASP, et faire des films avec ses camarades de club est un vrai plaisir.